StoppaNewsroom

Devenir carreleur ou carreleuse, la fierté de construire la Cité

Le retour nécessaire vers plus d’authenticité dans les rapports humains et le regain d’intérêt pour les savoir-faire traditionnels amènent les dernières générations vers de nouvelles perspectives. Depuis quelques années, il n’est pas un jour où, face à la déferlante technologique, nous n’entendions aussi le témoignage heureux d’une jeunesse passionnée par la permaculture, l’éthique, l’artisanat.

Mener son succès dans le e-commerce n’est pas dénué d’intérêt, c’est même une tendance, mais accomplir un ouvrage de ses propres mains provoque un bonheur inégalable. Avec la formation duale, partagée entre l’école et l’entreprise, la Suisse possède l’un des meilleurs systèmes d’apprentissage au monde.

En faisant un apprentissage de carreleur/carreleuse, l’on découvre un métier passionnant, héritier de plusieurs milliers d’années de pratique et d’élévation artistique. L’univers de la construction réunit de nombreux corps d’état, qui œuvrent tous dans le même but de produire des lieux de vie et de travail confortables et harmonieux. Le carreleur ou carreleuse agit en équipe, tout en étant indépendant dans la réalisation de son travail. Notre champ d’action est vaste, de la villa individuelle à la rénovation du patrimoine, de la mosaïque d’une piscine au dallage d’un centre commercial. La céramique, la pâte de verre ou la pierre sont des matériaux fascinants dont on ne se lasse jamais ! Les fabricants offrent une gamme de choix telle que notre métier est en soi un plaisir de créativité et d’inventivité.

Pour en savoir plus sur le CFC de carreleur/carreleuse, il suffit de se renseigner auprès de l’office pour l’orientation, la formation professionnelle et continue (OFPC) ou de contacter la Chambre Genevoise du Carrelage et de la Céramique (CGCC) au 022 817 13 13.

… Et n’oubliez pas CITÉ DES MÉTIERS 2018 – AVENIR BÂTIMENT, la plus grande expo de Suisse sur les métiers et la formation.

Du mardi 20 au dimanche 25 novembre 2018, à Palexpo, Genève, entrée gratuite.

Plus de 300 métiers présentés, plus de 200 exposants avec des stands interactifs

Quand des sols insolites deviennent œuvres d’art

On peut marcher la tête baissée et tomber sur des merveilles. C’est un peu l’idée du compte Instagram du photographe Sebastian Erras. Son compte Instagram est une collection de ...

lire l'article

Stoppa - Bojan, de la base à l’artisanat d’art

Engagé il y a 20 ans comme simple ouvrier, Bojan s’est immédiatement passionné pour la mosaïque, dans laquelle il excelle aujourd’hui. 7 Questions posées à cet amoureux du bel ...

lire l'article

ÉDITO

L’année passée, notre entreprise fêtait son demi-siècle d’existence. Et si son parcours est parsemé de rencontres passionnantes et de projets magnifiques, mais aussi des difficultés inhérentes à toute activité économique, ce qui me semble le plus marquant dans tout cela tient à l’évolution du monde durant ces 50 années passées. Entre l’extraordinaire invention du microprocesseur lire l'article

Pour suivre l'actualité de Pascal Stoppa, abonnez-vous à la newsletter
Loading
Créé et animé par Tandem Advertising